Peaufiner votre style en ligne

Découvrez la mode pour homme de la préhistoire à nos jours !

Qui a dit que la mode est un concept uniquement féminin ?

Bien que les marques fassent la part belle à la mode pour femme, la mode masculine a toujours tenu un rôle déterminant par son côté pratique mais également esthétique et social. Découvrez sans plus attendre les différentes pièces vestimentaires et tendances de la mode masculine qui ont permis aux hommes de s’identifier, de séduire et de se vêtir.

Quand la mode pour homme était synonyme de statut social

Les premiers vêtements datent de la Préhistoire et plus exactement du Paléolithique Moyen. Ils ont été conçus dans un but purement pratique et fonctionnel : se protéger du froid et des intempéries. Peut-être aussi pour cacher sa nudité. L’esthétisme importait peu. Toutefois il est croustillant de remarquer que l’Homme de Neandertal utilisait alors des tissus et des matières dont raffolent les marques de luxe d’aujourd’hui, notamment le cuir et la fourrure. Dès la renaissance, la mode masculine prend une toute autre tournure et le vêtement devient un marqueur social. Certains tissus étaient ainsi réservés à la noblesse et d’autres destinés aux roturiers. Aussi étonnant qu’il puisse paraître, la mode pour homme  était bien plus riche et variée que celle destinée aux femmes. Entre le 16ème siècle et la Révolution Française, les aristocrates portaient bijoux, couleurs, dentelles, griffures, fards, perruques, broderies en relief, tissus épais etc. La bourgeoisie usait de tous les artifices pour afficher sa classe sociale supérieure. Costumes raffinés et luxueux étaient de mise. Tout comme les parfums et le maquillage pour se blanchir la peau afin de se démarquer des travailleurs dans les mines. L’inégalité vestimentaire entre hommes et femmes n’étaient pas encore présente mais la mode pour homme était bel et bien née.

mode

Le 20ème siècle révolutionne la mode masculine

Alors que le costume sombre et austère était devenu l’habit de la mode pour homme par excellence durant le 19ème siècle, le 20ème siècle fait voler en éclat les codes vestimentaires. L’Exposition Internationale en 1900 consacre Paris comme capitale mondiale de la mode. L’élégance à la française symbolisée notamment par le dandysme se répand sur tout le territoire. L’esthétisme se mêle à l’éthique et Baudelaire théorise le mouvement. Siècle de la mode par excellence, de nombreux créateurs et maisons de couture voient le jour : Coco Chanel, Christian Dior, Balenciaga, Givenchy, Pierre Cardin etc. La fin de la seconde guerre mondiale souffle un vent de liberté et une envie de s’amuser. De nouveaux styles et courants artistiques apparaissent notamment dans la musique : reggae, pop, disco, rap, folk, punk, gothique, new wave … Et pour chaque courant musical se crée un mouvement et une mode vestimentaire : new-look, hippies, disco, grunge etc. Chaque décennie du 20è siècle est marquée par un ou plusieurs styles. Le siècle voit défiler une mode masculine pléthorique et éclectique : les américains écoutent du rock’n’roll vêtus d’un blue jeans. La mini-jupe fait son apparition ainsi que les épaulettes, les paillettes, les couleurs acidulées, les formes géométriques, les jeans pattes d’éléphant, les couleurs flashy, le jeans troué ou déchiré, les chaussures Dr Martens, les teintes fluos, les bijoux en plastique ou encore le bomber’s. Le terme fashion est né. Le vêtement devient un moyen de se reconnaître et d’appartenir à une tribu.

 

Comments are closed.